Histoire et Palmarès

Tout est parti de là

 

M. KIRCHNER vécut les débuts du football à Sélestat. Il l'a dit à Francis BRAESCH, dans son livre Parlez-moi du football alsacien en 1969. «Je sais qu'en 1906, l'Arbeiter Fussball Verein a été fondé. Il s'agit peut-être du premier club populaire alsacien. Sa fusion avec le club des étudiants a fait tout un drame car les frères KOBLER étaient contre. Le premier terrain de jeu a été installé sur l'emplacement même du garage Ménétré, route de Strasbourg (ndlr : en : 1969). On tapait fort dans le ballon. Celui qui tapait le plus fort était champion. Tout a changé avec l'arrivée d'ouvriers anglais qui ont été embauchés à la filature. Georges LEVY, celui qui allait devenir le premier président de la Ligue d'Alsace, parlait bien l'anglais et nous servait d'interprète. J'avais 11 ans quand j'ai vu le premier match Sélestat contre la paroisse catholique de Molsheim en 1906 ».

Né d'une fusion

 

Le Fußball Klub 1906 Schlettstadt est donc fondé le 7 septembre 1906 par Eugène MEYER, Léon DURR et Edouard -AYMOND. Son premier président est Joseph BENE. Il dispute un premier match le 11 novembre 1906 contre le FK Molsheim ets'incline lourdement 1-9 sur le terrain situé en bordure de la route d'Ebersheim. Puis il participe au championnat du VSFV dès la saison 1907-1908. En 1907, la municipalité attribue au club un nouveau terrain situé à l'emplacement du stade actuel. Les élèves, pour être dans le vent sur le plan sportif, voulaient également pratiquer le sport en vogue : le Football. Avec l'appui de l'académie, les étudiants créent le 6 novembre 1909 une société sportive : le S.S.S, Sziel und Sportverien Schlettstadt. La première équipe donnera beaucoup de fil à retordre à la première du Sport Club 06, avant de ne faire plus qu'un. La fusion avec le « Sportverein 1906 Schlettstadt » en 1911 oblige à changer de dénomination. Et c'est ainsi que naît le Sport Club 1906 Schlettstadt. Nouveau transfert de terrain en 1912 en bordure de la route d'Orschwiller.

En 1913, le SCS dispute son premier match international contre Paris-Vitry. Le niveau de jeu va commencer à s'améliorer en 1914, lorsque des ouvriers anglais viennent travailler à la Filature de Sélestat.

Premier titre de champion d'Alsace

A Pâques 1919, le SCS se déplace à Lyon. Tandis que Georges LEVY, le président du SC Sélestat depuis le 8 janvier 1919, devient président de la toute nouvelle Ligue d'Alsace de Football la même année, le SC Sélestat enlève son premier titre de champion d'Alsace en 1920. M. STRASBURGER a raconté cette époque de la prise de pouvoir de Georges LEVY à Francis BRAESCH, qui l'a repris dans son livre paru en 1989 Grandes et petites histoires du football alsacien. « Il était plus sportif que banquier. J'étais stagiaire à la Banque du Rhin qui était sa banque. Je ne voudrais pas critiquer l'homme, mais l'homme d'affaires qu'il n'a jamais été. Comment vous dire. J'étais disons-le, dans l'opposition. Il a fait des dettes beaucoup de dettes. Il ne savait pas gérer son affaire, étant ce qu'on l'appelait un dandy. C'était par ailleurs une personnalité très attachante, mais il était très difficile de travailler avec lui. Il aimait la fantaisie, avec le cœur sur la main mais surtout les chiffres en horreur. Vous voyez qu'il avait des qualités qui le rendait sympathique. Mais en affaire, il n'était vraiment pas...brillant et en décidant le déplacement du stade « Muhlbaechel », il plongeait le SC Sélestat dans de sérieuses difficultés financières. Il ne s'intéressera pas assez, à notre gré, à la formation des jeunes ».

Second titre de Champion d'Alsace

 

En 1922, le SCS termine sa saison en apothéose en ramenant le Coq du challenge Hirschauer pour la seconde fois en trois ans. Après avoir terminé à la deuxième place d'un tournoi international organisé à Sélestat avec les armées françaises et anglaises du Rhin à la Toussaint 1922, dans la foulée, le SCS réussit un bon parcours en Coupe de France. En sortant le Stade Roubaisien en 32e de finale (2-0) le 3 décembre 1922 à Sélestat et ne s'inclinant qu'en 16e de finale à Troyes (1-6) face à l'AS Française le 7 janvier 1923.

Le 6 décembre 1925, revoilà le SCS en coupe de France. A Sélestat, pour le compte des 32e de finale, il bat le RC Arras 3 à 2. Mais succombe à nouveau en 16e de finale en s'inclinant sur le terrain du futur vainqueur de la coupe, l'Olympique de Marseille (2-8). Le club sombre alors littéralement, d'autant que la Banque du Rhin, appartenant à Georges LEVY, ferme ses portes.

Léon DURR Président

Lors de l'assemblée générale du 23 juin 1928, Georges LEVY quitte la présidence. C'est Léon DURR qui lui succède. En 1929, le SCS est encore présent en Coupe de France au stade des 32e de finale mais s'incline lourdement à Lille (0-10) le 15 décembre, face au Lille Olympique Sporting Club. Présent encore le 21 décembre 1930, avec une autre lourde défaite en 32e (1-11) à Amiens face aux Amiens AC et ses internationaux Ernest LIBERATI, Paul NICOLAS (un fameux buteur) et Célestin DELMER. Le 18 mai 1930 à Colombes devant 25 000 spectateurs, le match SCS juniors-Sélection du Nord se joue en levée de rideau de France- Ecosse. Il faut dire que les juniors réussissent le doublé coupe du Bas-Rhin-championnat. En 1932, l'équipe fanion enlève le championnat du Bas-Rhin de première division. En 1934, c'est au tour des juniors d'être Champions d'Alsace.

En 1920, le gardien Charles KUENTZ, surnommé « le chat noir », est présélectionné pour les Jeux Olympiques d'Anvers, mais il ne figure pas dans la sélection finale. Il ne sera jamais international.

En 1935, revoilà le SC Sélestat en 32e de finale de la coupe de France. Avec la malchance d'aller affronter l'Excelsior de Roubaix-Tourcoing de l'international Marcel DESROUSSEAUX à Roubaix, le 15 décembre 1935. C'est en 1937 que le club retrouve la Division d'Honneur. Malgré la guerre, la saison 1940-1941 voit se dérouler un championnat de Division d'Honneur. Il se dispute en deux groupes : Haut-Rhin et Bas-Rhin. Le

FC Mulhouse est champion du Haut-Rhin et bat le Racing en match « aller et retour » pour le titre régional. Dans le championnat bas-rhinois, on trouve outre le Racing, dans l'ordre de leur classement le Sporting Schiltigheim, Sportgemeinschaft (les SS), Haguenau, Mars Bischeim, le SC Sélestat, l'AS Strasbourg et Bischwiller. Non admis dans le groupe unique de la saison 1941-1942, le SCS se classe sixième du championnat 1942-1943 remporté par le FC Mulhouse. Arrive la période des incorporations de force et le départ de nombreux jeunes qui voit l'équipe terminer à la dixième et dernière place, mais le cœur n'y est plus depuis bien longtemps.

Pourtant la grande famille est reconstituée dès 1946 et Je club est d'emblée classé en Division d'Honneur. Il redescend néanmoins et on le retrouve 8e de la Promotion d'Honneur du Bas-Rhin au terme de la saison 1947-1948. Deuxième de la Promotion d'Honneur du Bas-Rhin, loin derrière La Walck en 1948-Î949, le SCS manque la remontée en division d'Honneur et doit se contenter d'une 5e place en Promotion du Bas-Rhin, derrière Brumath, Rountzenheim, l'ASS et Bischwiller au terme de la saison 1951-1952.

Les temps sont durs et la plus haute marche difficile à monter. 8e en 1952-1953 (Bischwiller champion de la Promotion), 4e (avec Dorlisheim) en 1953-1954 (Mars Bischeim est champion), 4e encore en 1954-1955 (le Red Star de Strasbourg est premier), 5e en 1955-1956 (derrière Schiltigheim, les SR Haguenau, l'ASS et Dorlisheim), le Sport Club est contraint de descendre en division 1 en compagnie de Dorlisheim à la fin de la saison 1956-1957, alors que c'est l'ASS qui enlève le titre de la Promotion d'Honneur.

L'équipe est versée dans le groupe Sud pour la saison 1957-1958, dominée par Wittisheim en pleine ascension et Cronenbourg. Le SCS est troisième.

La coupe d'Alsace grâce à Barthelmebs

Il faut une période d'adaptation lors des saisons 1959-1960 et 1960-1961. L'équipe finit cinquième du championnat remporté par le FC Strasbourg 06 et la FA Illkirch- Graffenstaden, puis quatrième lors du championnat 1961-1962. Mais Raymond BARTEHELMEBS est arrivé et a transformé l'équipe. Le SCS enlève la coupe d'Alsace. Jamais un club de Promotion d'Honneur n'avait réalisé un tel exploit. Le SC Sélestat a battu le FC Seltz (2-0) en 8e, l'AS Retzwiller (3-2) en quarts de final et le FC Colmar (1-0) en demi-finale. Le dimanche 3 juin 1962 au Parc des Sports de Sélestat (le lieu de rencontre était prévu de longue date), le SC Sélestat bat le FC Mulhouse 2-1. Mi-temps (2-0). 3 000 spectateurs

assistent à la rencontre. L'arbitre est M.BINSCHINAT assisté de MM COQUERILLE et OTTWILLER. Le temps est splendide et la pelouse en excellent état. Les buts sont inscrits par ULRICH (25e) et BLANC (36e) pour le SC Sélestat, HAUSER (76e) pour le FC Mulhouse. Le SC Sélestat s'aligne avec BARTHELMEBS, KUGLER, KUNSTLER, ROELLY, SALOMON, WEBER, BLANC, STAHL, MULLER(cap.), FRANÇOIS, ULRICH. Cet étonnant succès ne change rien à la routine du championnat. Le club est en Promotion et y demeure bien au chaud. 6e en 1962- 1963 (les minimes sont champions d'Alsace), 4e en 1963-1964 (l'équipe 2 est championne d'Alsace de division 4), 2e (derrière Erstein) en 1964-1965, 6e en 1965-1966, 7e en 1967-1968, 3e en 1968-1969, l'équipe est promue en Division d'Honneur grâce à la première place de l'équipe 2 des Pierrots qui ne peuvent monter en DH, et du retrait du FC Holtzheim, pourtant 2e, mais en manque de dirigeants.

10e pour son retour parmi l'élite (1969-1970), le SCS finit sixieme a égalité avec Erstein lors de la saison 1970-1971. 6e encore, avec Kronenbourg en 1971-1972, 9e en 1973-1974, l'équipe finit 14e et dernière, avec une seule petite victoire, au terme de la saison 1974-1975.

Champion d'Alsace de division 1

C'est le retour en Promotion d'Honneur. Le coup est dur. Des joueurs partent. L'équipe est à la dérive est finie dernière de son championnat 1975-1976. Le SCS est relégué en division 1 i II faut rebâtir. Et ce n'est pas simple. La saison 1976-1977 se solde par une cinquième place mais dès l'exercice 1977-1978, le club redresse la tête et finit championne de son groupe devant Rhinau et Barr, enlève le titre de Champion du Bas-Rhin et celui de Champion d'Alsace de la division 1 contre l'ASBIanc Vieux-Thann.

Le retour en promotion est fructueux (3e en 1978-1979, puis 2e en 1979-1980, avec le double sacre de Richard GUIOT, roi des buteurs avec 20 puis 21 buts), le Sport Club de Selestat remonte en Division d'Honneur à la fin de la saison 1980-1981, perdant en finale départementale contre SouItz-sous-Forêts. Cinq équipes sont reléguées en fin de saison, mais le vieux club a assuré le coup en finissant bien à l'abri, à une excellente 6e place. Malheureusement, le niveau s'est élevé et la saison 1982-1983 est catastrophique. Le SCS finit bon dernier, avec 10 points de retard sur le premier non-relégable. Là encore la chute est lourde et l'equipe ne fait qu'un passage en Promotion d'Honneur, finissant bonne dernière de son groupe. Notons qu'en 1984, les pupilles remportent le critérium en salle du Bas-Rhin.

1984-1985 se joue en division 1. Il faut soigner le classement en prévision de la refonte des championnats entreprise par la LAFA qui supprime la division 4. L'équipe finit cinquième, se retrouve en Promotion la saison suivante, mais est à nouveau reléguée en terminant à l'avant dernière place de son championnat 1985-1986. La revoilà en division 1.

La saison 1986-1987 marque l'émergence du voisin, les Portugais de Sélestat. Les deux équipes jouent dans le même groupe. Les Portugais finissent en tête et montent, le SCS est 3e et ne décollent pas. C'est pour l'exercice suivant, celui de 1987-1988. L'équipe fanion finit lèrede son groupe, mais bute lors des poules de classement. C'est l'équipe 2 du FCSR Haguenau qui est championne départementale. Mais l'essentiel est acquis, la remontée en Promotion. L'équipe termine 2ederrière Rosheim lors de la saison 1988-1989, troisième en 1989-1990, mais au terme de la saison 1990-1991, le SCS, Champion du groupe avec 7 points d'avance sur l'AS Benfeld, est battu pour le titre départemental de la promotion d'Honneur face à l'AS Holtzheim (1-3), mais accède en Promotion d'Excellence. Une 4e place clôture la saison 1991-1992, une 3e en 1992-1993.

 

Alfred DECKERT, ancien président du club avait clamé haut et fort ses ambitions : accéder au championnat de France. Mais l'avenir en déicidait autrement. En terminant à la seconde place de son groupe en Promotion d'Honneur en 1996-1997, le SCS accède à la Promotion d'Excellence. C'est en 1998-1999 que Claude SPRENG devient l'entraîneur de l'équipe 1 et se maintient en Promotion d'Excellence. L'année suivante, suite au départ de plusieurs joueurs, l'équipe 1 descend en Promotion d'Honneur mais créée une nouvelle base pour le futur. En 2001-2002, l'équipe 1, entraînée par Frédéric RIEBER remonte en Promotion d'Excellence et gagne la Coupe du Crédit Mutuel du Centre Alsace. Les jeunes sont toujours en Promotion sauf les 13 ans qui tornben^mAU/équipe 2 monte d'un cran, alors que l'équipe 3, nouvellement créée, échoue sur une décision administrative (tapis vert). L'année suivante, l'équipe gagne en expérience et joue les troubles fêtes parmi les premiers et gagne la Coupe Crédit Mutuel du Centre Alsace ; les équipes 2 et 3 montent d'une marche supplémentaire.

 

En 2003-2004, alors que l'équipe 1 possède 9 points d'avance à l'automne, elle gaspille sa chance de monter en Excellence lors des matchs retour mais gagne encore une fois la Coupe Crédit Mutuel. La saison 2004-2005 est l'année propice à la montée, mais des dissensions internes minent le club ; toutes les équipes de jeunes sont en A. En 2005-2006, le club a failli disparaître, plus de comité au mois de juin et ce n'est que le 29 juillet lors d'une deuxième AG qu'un nouveau comité s'est mis en place, présidé par André OBERLIN, qui fut déjà président de 96 à la fin de la saison 2001/2002. Après 17 départs chez les seniors de l'équipe 1, coaché par Paulo TRINDADE, elle réussit à se maintenir en Promotion d'Excellence alors que 80% de l'équipe évoluait, l'année précédente, en pyramide B. Une équipe fut engagée dans chaque catégorie. Seniors 1, 2, 3, 18 ans, 15 ans, benjamins, poussins et une école de foot est recréée avec les débutants.

La saison 2006-2007 a commencé et c'est aujourd'hui Laurent BURYHOLTJER qui entraîne l'équipe 1.

1912 1914 1919
1930 1941 1950
1960 1971 1981
1987 1996 2000

En ligne

Aucun